• Sidéré pour survivre

    En situation extrême, comme lors des attentats de l’année dernière, le cerveau, loin d’être paralysé, se met en hyperactivité: c’est ce que l’on nomme la «sidération».

    liberation.fr

    « Les plus gros cartels MexicainsLe côté obscur de la farce »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :