• Primaire de droite

    Jean-Pierre Le Goff, sociologue, a été interrogé par Vincent Tremolet de Villers pour un article paru dans FIGAROVOX le 22 novembre. Il explique le vote massif en faveur de François Fillon dimanche dernier. 

     

    "La victoire écrasante de François Fillon me paraît liée au rejet du politiquement correct sous toutes ses formes, au refus du modernisme à tous crins dans le domaine des mœurs et de la culture et à une volonté de rupture avec le «pouvoir informe» et la «langue caoutchouc» pour restaurer l'autorité de l'État. (...)"

    "La rhétorique de l'antisystème s'appuie sur des réalités qu'il faut d'abord prendre en compte si l'on veut comprendre pourquoi elle rencontre un certain succès. Depuis des années, le fossé n'a cessé de se creuser entre une partie des élites politiques, intellectuelles et médiatiques et une partie des citoyens, tout particulièrement les couches populaires, qui, affectées par le chômage de masse, ont été les laissées-pour-compte de la mondialisation. Cette fracture n'est pas seulement économique et sociale, elle est tout autant politique et culturelle.(...)"

    "L'institutionnalisation par la gauche au pouvoir du «gauchisme culturel» en matière de mœurs, d'éducation et de politique culturelle a érigé l'héritage impossible de Mai 68 en nouvelle culture dominante, traitant de ringards et de «beaufs», voire de «fascistes», tous ceux qui ne partageaient pas la nouvelle doxa. Le sentiment justifié que nombre de journalistes et de politiques ont tendance à dénier les fractures et les tensions existant dans la société en les enrobant dans les formules toutes faites du «bien vivre ensemble», de la «richesse de la diversité», de l'«ouverture» et de la «fraternité» universelle, avec en prime la volonté d'apparaître à tout prix moderne, suscitent une contre-réaction. Qu'on ne s'étonne pas dans ces conditions que l'antisystème rencontre de l'écho.(...)"

    "Le terme de "système" est un mot «valise» et englobant qui regroupe tous ces éléments qui témoignent du malaise démocratique en les intégrant dans un schéma simpliste en guise d'explication. À sa façon, il souligne l'existence d'un courant au sein des instances politiques, médiatiques, économiques… qui se montre incapable de comprendre les mentalités ordinaires et l'exacerbation des tensions au sein de la société, pratiquant inlassablement l'euphémisme et la dénonciation morale des opposants et du peuple qui a mal voté, avec les résultats que l'on sait.(...)"

    "Ce n'est pas le moindre des paradoxes de voir des journalistes ou des politiques dénoncer le totalitarisme du système alors qu'ils y participent et sont la preuve vivante du contraire.(...)"

    "Les antisystèmes développent une représentation schématique, binaire entre «ceux d'en haut» et «ceux d'en bas», entre les «élites», qu'ils parent de tous les maux, et le «peuple» innocent et victimisé, auquel ils confèrent un pouvoir salvateur de régénération. C'est en ce sens que l'antisystème peut rejoindre le populisme, qui exploite les fractures des démocraties de façon démagogique, ou retrouver les accents poujadistes de l'opposition entre les «petits» et les «gros». (...)"

    "Les invectives en tout genre («réactionnaires», «racistes», «europhobes», «islamophobes»…) suscitent un ras-le-bol qui peut verser dans la rancœur et le ressentiment. Bien plus, le besoin urgent et légitime d'un État cohérent qui retrouve son autorité et agit en conséquence peut flirter avec l'idée qu'après tout, face à l'islamisme et aux flux migratoires, un régime de type autoritaire passant outre la démocratie et l'État de droit pourrait être, sinon le bienvenu, du moins plus efficace."

     

    Video de son passage à Lyon :

     

    « LibérationPlanet earth »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 25 Novembre 2016 à 15:55

    salut

    vive FIFI BRINDACIER

    2
    Mardi 6 Décembre 2016 à 08:50

    hello

     

    et maintenant massacre a gauche

    Valls pour se faire élire il lui faudra utiliser un 49 3

      • Mardi 3 Janvier à 09:33

        Désolée de ne pas répondre plus vite ... je découvre les messages (oups ! )



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :