• La famille Angulo

    Mukunda Angulo a attendu l’âge de 15 ans pour oser la liberté. Un samedi matin de janvier 2010, il a franchi le seuil. Il profitait de l’absence du père, parti faire des courses. Il s’est alors retrouvé seul, dans la rue, pour la première fois de sa vie. Il a ouvert grands les yeux, respiré à pleins poumons. Il n’avait plus qu’à marcher droit devant lui, terrifié et perdu. Libre.

    Woolfpack : les séquestrés de Manhattan

    « 27 novembre 2015 : Les InvalidesLes ramoneurs de Mehnir »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :